LION, la plus incroyable histoire vraie jamais racontée

Les larmes n’ont jamais cessé de couler tant le film LION est poignant, saisissant et réaliste !

L’Inde compte 1,3 milliard d’habitants dont la moitié a moins de 25 ans.

Imaginez un petit garçon, SAROO âgé de 5 ans s’égarant au milieu d’une foule qui ne se préoccupe ni de lui, ni de son sort. Après avoir attendu plusieurs heures son grand frère sur un banc situé dans une gare et ne le voyant pas revenir, il décide de l’attendre dans un train qui quitte sa ville natale et l’emmène très loin des siens, de sa vie. Bien malgré lui, Saroo se retrouve, au bout de 2 jours de voyage, à Calcutta.

Livré à lui-même et spectateur des méandres de la rue, Saroo va errer 2 mois durant à la recherche de l’impossible. Pas de nom, pas d’adresse, juste le souvenir d’une mère et d’un frère aimants. Personne ne peut l’aider à retrouver sa famille.

Les images démontrent à quel point, en fonction du pays et de ses coutumes, nos comportements varient ! Si un enfant venait à se perdre dans une ville de France, il serait tout de suite pris en charge, des familles l’accueilleraient à bras ouverts pour lui apporter de l’aide.

En Inde, il en est autrement, c’est chacun pour soi, la mort et la détresse errent dans les rues, elles sont devenues si familières qu’on ne les voit même plus.

Mon cœur a été transpercé par la beauté de ce film et par l’authenticité de son histoire, tirée de faits réels. Le petit garçon qui interprète le rôle de SAROO joue à merveille, sa détresse est palpable, son chagrin vous éclabousse, on aimerait le serrer dans nos bras et pouvoir le ramener à sa famille. Alors, comme nous sommes seulement spectateurs de la scène, on ne peut rien faire d’autre que regarder et pleurer !

Si vous allez voir le film LION, n’oubliez pas d’être accompagné d’une personne aimante et de mouchoirs ! Rarement un film aura provoqué chez moi une telle émotion.

Nommé 6 fois aux Oscars, notamment dans la catégorie « meilleur film », ce chef-d’œuvre ne peut laisser personne indifférent.

Une fois arrivée à la maison,  j’ai repensé au film et repassé dans ma tête certaines scènes.

J’aimerais visiter l’Inde, ce pays gigantesque, découvrir leur culture, mais aurais-je le courage d’y aller et d’affronter la pauvreté ?

Aurais-je le courage d’affronter le regard de personnes démunies, des petites mains qui se tendent vers vous et qui implorent votre aide ?

Je ne pense pas avoir la force de faire face à cette pauvreté, par lâcheté ou par faiblesse ?

Peut-être qu’un jour je partirai pour m’occuper d’enfants démunis…

Mais pour le moment je vous conseille d’aller voir ce film à la fois splendide et effroyable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s